Partager cet article

«

»

Juin 01

Alimentation et Risques d’ ostéoporose

télécharger en pdf (330 K0)

Blausen_0686_Osteoporosis_01

  L’ostéoporose est une maladie caractérisée par une diminution de la quantité et de la qualité de l’os. Il s’agit de la pathologie qui apparaît le plus fréquemment au niveau de l’os et qui est le plus souvent révélée des suites d’une fracture. Pour en savoir plus sur la maladie, faite le point en 6 questions en cliquant ici.

  Un groupe de travail de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), a étudié les relations entre consommation de groupes d’aliments et risques d’ostéoporose et de fractures. Dans son rapport, publié en novembre 2016, il s’est plus particulièrement intéressé aux études concernant les fractures de hanche. En effet, la fracture de la hanche concerne 70 000 personnes chaque année en France. Environ 90% de ces fractures se produisent chez les plus de 60 ans et notamment chez les femmes, dont l’ostéoporose est généralement consécutive à la ménopause.
Ces fractures peuvent avoir de graves conséquences : il a notamment été montré que seulement ¼ des patients fracturés de la hanche récupérait totalement et que 20% d’entre eux mouraient dans l’année de leur blessure. Il parait donc important d’éviter autant que possible l’apparition de L’ostéoporose.

  Les facteurs de risques de fracture de la hanche, outre L’ostéoporose, sont multiples : la perte de la vision, la perte d’autonomie, le tabagisme, la puberté tardive, le manque d’activité physique, les facteurs génétiques mais également l’alimentation. En effet, cette dernière jouerait un rôle particulièrement important dans la survenue de l’ostéoporose à l’origine des fractures.

  Cette expertise indique que la consommation de fruits et légumes semblerait associée à une diminution de l’incidence de la fracture de la hanche et au contraire, qu’une consommation excessive de viande serait à l’origine, de par sa haute teneur en protéines, d’une détérioration du statut minéral osseux. En outre, aucun lien n’a été constaté entre la survenue d’ostéoporose ou de fracture et la consommation de poissons, de céréales complètes, de boissons alcoolisées ou encore de boissons telles que le thé et le café. En effet, pour tous ces groupes d’aliments, les données restent limitées, se réduisent parfois à un petit nombre d’études et ne permettent donc pas d’en conclure de réels liens scientifiques.

  Concernant, la consommation de produits laitiers, les conclusions des différentes études et méta-analyses montrent une absence de relation entre le risque de fractures et la consommation de produits laitiers. Les données restent cependant insuffisantes pour conclure sur une absence de lien et les experts de l’ANSES rappellent que ceci ne remet pas en cause l’intérêt des produits laitiers pour la croissance osseuse chez l’enfant, l’adolescent et le jeune adulte.

  En conclusion, l’alimentation a un impact important dans l’apparition de certaines pathologies chroniques comme l’ostéoporose ou les maladies cardiovasculaires, il est donc nécessaire de veiller à toujours avoir une alimentation variée et équilibrée !

———————————————————————————————————————————————————–
Source : Rapport de l’ANSES : Actualisation des repères du PNNS : étude des relations entre consommation de groupes d’aliments et risque de maladies chroniques non transmissibles

Image :« Blausen_0686_Osteoporosis_01 ». Mise à disposition selon les termes de la licence Artilane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>