Partager cet article

«

»

Mar 08

L’ALIMENTATION BIOLOGIQUE – Bio Nutrinet

télécharger en pdf (297 K0)

earth-661447_640

L’alimentation ne consiste pas uniquement au simple fait de se nourrir, mais dépend souvent de valeurs, dont découle un régime alimentaire plus ou moins strict.

L’alimentation biologique : qu’est ce que c’est ?

Elle inclut tout aliment produit selon les critères d’une agriculture biologique, c’est-à-dire une méthode de production agricole qui exclut le recours aux produits chimiques. De cette façon, elle limite la pollution de l’air, de l’eau et des sols et contribue à la lutte contre le réchauffement climatique. L’objectif premier de cette agriculture est de protéger la nature.
Cependant, indépendamment de la volonté de chacun, il n’est pas toujours facile de consommer bio : seulement 6 % de la surface agricole française est biologique. Ce qui explique le coût important des produits biologiques.

En 2009, un ensemble d’études (Nutrinet-Santé) permettant d’analyser et apprécier les habitudes alimentaires ont été mises en place. Parmi celles-ci, BioNutrinet se focalise sur l’alimentation biologique en effectuant différentes études aussi bien quantitatives (suivi des achats en fonction du ménage …) que qualitatives (questionnaires consommateurs).

Selon les études BioNutrinet, il existe différentes catégories de « mangeurs bio » :

  • Les « petits mangeurs bio » mangent peu mais couvrent mieux leurs besoins nutritionnels que les « petits mangeurs NON bio », font leurs courses principalement en supermarché, ce sont souvent des jeunes femmes citadines, elles ont pour habitude de trier leurs déchets et 50 % de leurs consommations alimentaires sont issues de l’agriculture biologique

  • Les « mangeurs bio écolo », font leurs courses en magasins bio ou circuit court, ont un comportement écologique, ils sont généralement plus ruraux et éduqués que les autres. Par rapport aux autres « mangeurs bio », ce sont ceux qui ont le moins souvent des apports insuffisants en vitamines et minéraux. Ils ont tendance à favoriser les produits végétaux à ceux animaliers : 14 % d’entre eux sont végétariens ou vegans et 78 % de leur consommation alimentaire est issue de l’agriculture biologique

  • Les « mangeurs bio épicuriens », souvent des hommes assez âgés aux revenus élevés, ils font leurs courses principalement en supermarchés mais vont aussi dans les épiceries er chez les artisans. Ils mangent modérément bio, 25 % de leur consommation alimentaire est issue de l’agriculture biologique, boivent plus d’alcool que les autres « mangeurs bio » et ont des apports plus souvent insuffisants en vitamines et minéraux.

Cette étude montre qu’il existe différents « mangeurs bio », le mangeur bio écolo n’étant pas plus riche ni plus urbain que les autres, mais mangeant mieux sur le plan nutritionnel.

______________________________________________________________________________________
Source: https://www.etude-nutrinet-sante.fr/link/zone/24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>