Partager cet article

«

»

Oct 01

Surconsommation de vitamine D et risque cardiovasculaire

télécharger en pdf (328 K0)


La vitamine D joue un rôle essentiel dans l’absorption de certains minéraux dont le calcium et le phosphore. Elle a donc une action sur les os, les dents et le cartilage. Cette vitamine est synthétisée en faible quantité par l’organisme au niveau de la peau sous l’action des rayons solaires ou ultraviolets, et est aussi apportée par l’alimentation.

Les carences en vitamine D sont assez fréquentes dans la population Française, et bien connues, particulièrement dans les populations à risque de déficience en vitamine D tels que les nouveau-nés, les nourrissons, les femmes enceintes et les personnes âgées (particulièrement celles placées en institution), qui s’exposent peu au soleil et/ou ont des besoins accrus1.

En revanche, la consommation excessive de vitamine D et ses effets néfastes sont moins bien connus. C’est pourquoi des chercheurs de l’Université de Copenhague se sont intéressés au lien qui pouvait exister entre le taux sanguin de vitamine D et la mortalité par maladie cardiovasculaire, accident vasculaire cérébral (AVC), et infarctus aiguë du myocarde, chez 161 428 femmes et 86 146 hommes. .

Les résultats de cette étude montrent que sur un total de 247 574 personnes, 16 645 (6,7 %) sont décédés dans les 7 années suivant le début de l’étude. Les maladies cardiovasculaires, AVC et infarctus aiguë du myocarde représentaient respectivement 32,8 %, 9,5 %, et 4,2 % des causes de mortalité. De plus, comparées aux personnes présentant un taux sanguin de Vitamine D de 70 nmol/L, celles dont le taux était inférieur à 12,5 nmol/L et celles dont le taux était supérieur à 125 nmol/L avaient respectivement 2 fois plus et 1,3 fois plus de risque de mortalité cardiovasculaire. .

En conclusion, un taux sanguin trop élevé ou trop faible de vitamine D est un facteur de risque de mortalité cardiovasculaire. Il est donc important de contrôler son taux sanguin de vitamine D, qui doit être compris entre 50 et 100 nmol/L et être idéalement autour de 70 nmol/L.2.

.

 

Sources : 1: ANSES.

2: Darshana Durup, Henrik Lovendahl Jorgensen, Jane Christensen, Anne Tjonneland, et. al, A reverse J-shaped association between serum 25-hydroxyvitamin D and cardiovascular diseasemortality – the CopD-study, Journal of Endocrinology and Metabolism, February 2015. .


1 Commentaire

  1. Web Hosting

    C’est la saison des barbecues. Quelques precautions s’imposent pour en profiter sans risque pour notre sante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>