Partager cet article

«

»

Juil 23

Prise en charge de la dénutrition post COVID – Fiche n°3 (sur 5) éditée par l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Dénutrition post COVID – Fiche n°3 – télécharger en pdf (378 K0)

dénutrition"healthy-1607692_640"

Selon l’Agence Régionale de Santé d’Ile de France (ARS), les patients COVID ou ayant été atteints de la COVID sont à haut risque de dénutrition. L’ARS vient d’éditer 5 fiches pour comprendre, dépister la dénutrition, mettre en place un suivi médical, mieux s’alimenter, bouger. L’objet du présent article est de présenter la fiche n°3 : le suivi médical selon différents degrés de dénutrition post COVID.

Dénutrition post COVID : le suivi médical doit être adapté en fonction du degré de dénutrition.

Le suivi médical doit être adapté en fonction du degré de dénutrition : pour cela, l’ARS se réfère à une fiche sur l’évaluation nutritionnelle minimale et idéale des patients Covid 19, fiche conçue par la Société Francophone de Nutrition Clinique et Métabolisme (SFNCM) :

– En cas d’absence de dénutrition initiale, le suivi d’un minimum d’un mois sera assuré par le médecin traitant. Ce dernier devra réaliser un dépistage de la dénutrition tous les 10 jours et prescrire si besoin des séances de kiné respiratoire, d’activité physique quotidienne et conseiller le cas échéant de voir un psychologue et/ou un dentiste

– En présence d’une dénutrition modérée, le suivi d’un minimum d’un mois est pluridisciplinaire : médecin traitant, diététicien, kiné, activité physique adaptée (à continuer après la période de suivi), pharmacien pour le choix des compléments nutritionnels oraux (2 par jour) et le suivi de leur consommation et, le cas échéant, psychologue, orthophoniste, infirmier, dentiste. Une réévaluation du statut nutritionnel se fera en fin de suivi.

– En présence d’une dénutrition sévère, le suivi sera également pluridisciplinaire et durera plusieurs mois, jusqu’à un an. Une réévaluation du statut nutritionnel se fera régulièrement pour adapter les prescriptions. Le cas échéant, le patient sera réorienté vers une hospitalisation à domicile, une hospitalisation de jour ou une hospitalisation en soin de suite et réadaptation. Si le patient est âgé de plus de 70 ans, une évaluation gériatrique est également prévue en début de suivi.


Notre prochaine actu vous présentera la fiche n°4.


Source : Suivi médical des patients COVID atteints de dénutrition
Source image : https://pixabay.com/fr/photos/manger-salade-concombres-2834549/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>